lundi 10 juin 2019

Bò Kho (ragoût de boeuf vietnamien à la citronnelle)


Ce plat vietnamien d'inspiration française se décline en de multiples variantes, mais la citronnelle, la badiane et la cannelle se retrouvent dans pratiquement chacune.  C'est un plat très "comfort food" qui, comme la plupart des ragoûts, est encore meilleur lorsque réchauffé le lendemain.


Pour 4 personnes

- Environ 800g de boeuf à ragoût en cubes
- 3-4 c. à soupe d'huile végétale neutre
- 3 gousses d'ail, broyées
- 1 oignon, coupé en 4, puis en fines tranches
- 1 gros pouce de gingembre, en tranches
- 1 bâton de cannelle
- 2-3 badianes (anis étoilé)
- 1 c. à thé comble de cinq-épices chinois
- ½ c. à soupe de paprika espagnol ou hongrois
- Piment chili, au goût
- 1½ litre de bouillon de boeuf
- 2 bâtons de citronnelle, fendus sur le long à l'aide d'un couteau tranchant
- 1 c. à soupe de sucre de canne
- 2½ c. à soupe de nuoc mam (sauce de poisson)
- 2. c. à soupe combles de concentré de tomates
- Une quinzaine de grains de poivre entiers
- 5 à 8 carottes, selon la grosseur, coupées en tronçons diagonaux
- Environ 400g de nouilles de riz

Pour garnir:

- Oignons verts, hachés
- Quartiers de lime
- Sauce piquante (de type sriracha)


Dans un faitout, faire chauffer l'huile et y faire revenir l'ail, l'oignon et le gingembre à feu moyen.

Ajouter le bâton de cannelle, les badianes, le cinq-épices, le paprika et le piment chili.  Faire revenir deux minutes.

Ajouter le boeuf et faire revenir 2-3 minutes.

Verser le bouillon de boeuf, ajouter les bâtons de citronnelle, le sucre, le nuoc mam, le concentré de tomates et les grains de poivre entiers.

Amener à légère ébullition, baisser le feu, couvrir et laisser mijoter jusqu'à ce que la viande soit très tendre.  Au besoin, ajouter de l'eau si elle s'est trop évaporée.

Lorsque la viande est tendre, ajouter les carottes et poursuivre la cuisson jusqu'à ce qu'elles soient cuites, mais pas trop.

Déposer les nouilles de riz dans un grand saladier et verser de l'eau bouillante dessus.  Les laisser tremper, en les remuant régulièrement, jusqu'à ce qu'elle soient légèrement al dente.  Les égoutter et les répartir dans des bols.  Ajouter le boeuf, les carottes et du jus de cuisson.  Garnir d'oignons verts hachés, de jus de lime et d'un généreux trait de sauce piquante.

Vous avez essayé cette recette?  Faites-moi part de votre appréciation!





vendredi 11 janvier 2019

Couscous végétarien au quinoa et aux pois chiches germés


Pas besoin de viande pour qu'un couscous soit vraiment délicieux.  Il suffit d'ajouter quelques épices, un peu de harissa et le tour est joué!  De plus, s'il est fait à base de quinoa (plutôt que de semoule) et de pois chiches germés, il est beaucoup plus digestible.  Un super plat vegan qui réchauffe par ces froides journées d'hiver.


- 1 gros oignon, haché
- 4-5 gousses d'ail, hachées
- 1 bâton de cannelle de 5-6 cm
- 2 c. à thé (cc) de gingembre moulu
- 1 c. à thé (cc) comble de curcuma
- 1 c. à thé (cc) de poivre fin
- 4 c. à soupe d'huile d'olive

Faire revenir tous ces ingrédients quelques minutes au fond d'une grande marmite, puis ajouter:

Si vous être strictement végétarien:
3½ litres de bouillon de légumes de qualité (maison de préférence)

Si vous n'êtes pas strictement végétarien:
3½ litres de bouillon de poulet de bonne qualité (maison de préférence)

Saler si nécessaire.

En attendant que le bouillon atteigne une légère ébullition, préparer les légumes:

- 1 patate douce, pelée et coupée en gros cubes (env. 3cm) (Vous pourriez remplacer la patate douce par de la courge poivrée ou musquée)
- 12 pommes de terre grelot entières OU 3 pommes de terre moyennes, coupées en 4
- 3-4 carottes, en tronçons
- 2-3 courgettes, en tronçons
- 2-3 navets blancs, en cubes OU un rutabaga moyen, en cubes
- 1 bouquet de coriandre fraîche, finement hachée





Lorsque le bouillon commence à frémir, ajouter les carottes et la coriandre.  Laisser mijoter doucement.  Après 5 minutes, ajouter les pommes de terre et les navets (ou rutabagas).  6-7 minutes plus tard, ajouter les courgettes et les patates douces (ces dernières mettent moins de temps à cuire et il faut les ajouter en dernier pour ne pas se retrouver avec de la purée).

Ajouter ensuite 2 conserves de pois chiches, que vous aurez d'abord rincés OU l'équivalent en pois chiches germés.

Laisser cuire doucement, sans amener à grande ébullition.

Pendant que les légumes cuisent, faire cuire le quinoa.  Mettre 2 tasses (l'équivalent d'une mesure de 500ml) de quinoa dans une casserole, ajouter 1 c. à thé (cc) d'huile d'olive et 1 c. à soupe de beurre (ou d'une margarine végétale de votre choix).  Arroser de 3½ tasses (870ml) d'eau chaude, ajouter 1 c. à thé (cc) de sel et amener à ébullition.  Baisser ensuite le feu, attendre deux minutes, puis couvrir jusqu'à cuisson complète (vérifier qu'il n'y ait plus d'eau au fond de la casserole).

Si désiré, une fois le quinoa cuit, ajouter, sur le dessus, une grosse poignée de raisins secs, puis refermer le couvercle pour les faire gonfler.  Par la suite, bien mélanger pour les répartir dans le quinoa.

Pour plus de saveur, saupoudrer chaque assiette servie de ras-el-hanout maison.  En voici la recette (que j'ai empruntée à Gordon Ramsay):

Dans un moulin à épices, mettre:

1 bâton de cannelle
1 c. à thé (cc) de clous de girofle
1 c. à soupe de graines de coriandre
½ c. à soupe de grains de fenugrec
½ c. à soupe de grains de fenouil
1 c. à soupe de graines de moutarde
½ c. à soupe de graines de cumin
1 c. à thé (cc) de paprika

Mixer jusqu'à obtenir une poudre plus ou moins fine.  Ce mélange se conservera 3-4 mois dans un contenant hermétique, à l'abri de la lumière.

Pour servir:

Remplir le fond d'assiettes creuses de quinoa.  Ajouter les légumes de votre choix et arroser de bouillon au goût. (Garder à l'esprit que le quinoa absorbe beaucoup moins le liquide que la semoule; il faut donc mettre moins de bouillon que sur un couscous à base de semoule.)  Saupoudrer de ras-el-hanout et si vous aimez un couscous épicé, ajouter de la harissa, que vous aurez délayée dans un peu d'huile d'olive.

Vous avez essayé cette recette?  Faites-moi part de votre appréciation!


mercredi 2 janvier 2019

Café moka épicé sans lait


Vous avez envie d'un café moka pour vous réchauffer le corps et l'âme, mais vous ne consommez pas de produits laitiers?  Essayez celui-ci, fait à base de lait végétal.  Un vrai délice!


Pour 2 tasses :

- 1 tasse (250ml) de café fort
- ¼ tasse (40g) de pépites de chocolat mi-sucrées ou de chocolat noir à 70% (brisé en morceaux)
- ¼ c. à thé (cc) de cannelle moulue
- 1 pincée de poudre de piment chili
- 2-3 gouttes de vanille
- 1¾ tasse (435ml) de lait de soya (ou d'amandes) sucré à la vanille
- 3-4 c. à thé (cc) de sucre de canne (ou autre sucre de votre choix)


Dans une petite casserole, sur feu moyen-doux, faire fondre le chocolat dans le café avec la cannelle, la poudre de chili et la vanille, en remuant constamment.

Lorsque le chocolat est complètement fondu, ajouter le lait de soya et le sucre et continuer de remuer jusqu'à ce que le mélange soit bien chaud.  Servir immédiatement.


Vous avez essayé cette recette? Faites-moi part de votre appréciation!

samedi 24 novembre 2018

Halwa de carottes à la cardamome (avec version vegan)


Alors voilà, c'est la fin de la saison de jardinage, le potager a été nettoyé et vous avez peut-être, dans votre frigo ou votre chambre froide, des kilos de carottes qui attendent d'être apprêtées de toutes sortes de façons.  Pourquoi ne pas en utiliser quelques-unes pour faire un dessert qui sort de l'ordinaire?  Populaire dessert indien, le halwa de carottes (aussi appelé halva de carottes) a cette texture et cette saveur qui rappellent un peu le riz au lait à l'indienne .  Si on évite de trop le sucrer, c'est un dessert très santé.  

J'ai fait cette recette avec les carottes de variété Danvers 126 des Jardins de l'Écoumène, une variété produisant des racines trapues et arrondies.  Tel que précisé sur le site des Jardins de l'Écoumène, je confirme qu'elles sont faciles à tirer de terre.


- Environ 3 tasses (l'équivalent d'un contenant de 750ml) de carottes râpées
- 2½ tasses (560ml) de lait (ou de lait végétal de votre choix. J'ai utilisé un lait d'amandes à la vanille.)
- Quelques gouttes de vanille naturelle (si vous utilisez un lait non-aromatisé)
- 9 gousses de cardamome évidées et les graines réduites en poudre (à défaut, ½ c. à thé (cc) de cardamome en poudre - assurez-vous qu'elle soit bien fraîche)
- Une pincée de safran (facultatif)
- ¼ de c. à thé (cc) de curcuma
- 6 à 7 c. à soupe de sucre de canne si vous utilisez un lait non-sucré, MAIS 4 c. à soupe seulement si vous utilisez un lait déja sucré.
- Une bonne pincée de sel pour équilibrer la saveur
- 2 c. à soupe combles de beurre doux (ou une margarine vegan au goût de beurre. Si elle est salée, omettre la pincée de sel.)
- Une petite poignée de raisins secs
- Une petite poignée de noix de cajou crues non salées


(Même le chat a apprécié!)



Dans une grande poêle, mélanger les carottes, le lait, la vanille (si vous l'utilisez), la cardamome, le safran (si vous l'utilisez) et le curcuma.  Amener à légère ébullition, puis baisser le feu et laisser mijoter, à découvert, en remuant régulièrement, jusqu'à ce que le liquide soit presque totalement évaporé.

Quand le liquide est presque évaporé, ajouter le sucre et le sel (si vous l'utilisez), de même que le beurre.  Goûter et rectifier si nécessaire (plus de sucre ou plus de sel au besoin).  Continuer de remuer quelques minutes, puis ajouter les raisins secs et les noix de cajou.  Laisser mijoter encore jusqu'à ce que le liquide soit entièrement évaporé.  Retirer du feu.

Le halwa de carottes est un dessert qui se sert chaud ou tiède.  Il se conserve au frigo de trois à quatre jours.

Vous avez essayé cette recette?  Faites-moi part de votre appréciation!

dimanche 7 octobre 2018

Keema Matar, version dinde



Le keema matar est un plat indien très parfumé composé d'un mélange de viande hachée (habituellement du mouton, d'où le nom keema), d'épices et de pois verts.  C'est un plat bien relevé, mais vous pouvez bien sûr omettre les piments chili.  Je préfère le faire avec de la dinde bio, viande qui est très riche en fer et en protéines et pauvre en gras.


4-6 portions

- 800 grammes (1¾ livre) de dinde hachée
- 4 c. à soupe d'huile végétale
- 2 oignons moyens
- 5-6 gousses d'ail
- 2 piments chili verts
- un gros cube de gingembre
- ¼ de c. à thé (cc) d'asafoetida (optionnel)
- 2 c. à soupe de concentré de tomates
- 1 c. à thé de curcuma
- ½ c. à thé (cc) de poivre finement moulu
- 3 feuilles de laurier
- 1½ c. à soupe de cumin moulu
- 2 c. à soupe de coriandre moulue
- 2 tasses de pois verts, frais ou surgelés
- 2 c. à thé combles de garam masala
- 1 petit bouquet de coriandre fraîche, finement hachée


Dans un petit hachoir électrique, hacher menu les oignons, l'ail, les piments chili et le gingembre.  À défaut, hacher le tout au couteau.

Dans une grande poêle, faire chauffer l'huile à feu moyen et y faire revenir le mélange précédent 5-6 minutes, sans faire brunir.  Ajouter l'asafoetida si vous l'utilisez.

Ajouter la viande, augmenter le feu et faire revenir jusqu'à ce qu'elle soit cuite.  Bien saler.

Ajouter le concentré de tomates, le curcuma, le poivre, les feuilles de laurier, le cumin, la coriandre moulue et faire revenir encore quelques minutes, à feu moyen-fort, en ajoutant un peu d'eau au besoin.

Ajouter les pois verts et continuer de remuer jusqu'à ce qu'ils soient cuit.

Ajouter le garam masala et la coriandre fraîche, faire revenir encore une minute et retirer du feu.

Servir sur un riz basmati ou avec des chapatis.

Vous avez essayé cette recette?  Faites-moi part de votre appréciation!